POS3IDON, les stagaires

Des stagiaires ont participé à l'aventure POS3IDON, voici un aperçu de leur travail :

  • Marine Georges, stagiaire de Doctorat chez POS3IDON, travail sur le développement de la thématique récifs artificiels.

  • Mathilde Charbonnelle, stagiaire de M1 chez POS3IDON, travail sur le projet CoEHCo.

marine_georges_edited.jpg

Marine GEORGES, après un Master en Science de la mer (Parcours Exploitation des ressources vivantes côtières) à l’Université de Caen, j’ai poursuivi en doctorat génie civil à l’ESITC Caen. Mon travail de thèse porte sur les interactions entre le matériau cimentaire et le microphytobenthos et est réalisé dans le cadre du projet INTERREG MARINEFF (MARine INfrastructures EFFects) (2018-2022) visant à concevoir des infrastructures maritimes biomimétiques à des fins d’amélioration des écosystèmes côtiers de la Manche.
 
Mon passage à POS3IDON a été réalisé dans le cadre du parcours CPE (Compétence pour l’entreprise) visant à découvrir le monde de l’entreprise pendant une durée d’un mois au cours de la thèse. Cette immersion a permis de montrer l’adéquation entre le travail de recherche et l’activité de POS3IDON. J’ai pu travailler sur la réalisation d’un business model dans le but de développer l’activité de POS3IDON dans la thématique des récifs artificiels (R&D, marché, partenaires…). 

Marine Georges

Mathilde CHARBONNELLE, après une Licence d’écologie et biologie des populations à l’Université de Picardie Jules Vernes à Amiens j’ai poursuivi mon cursus vers un Master Sciences de la mer parcours écologie marine et halieutique (Université du Littoral Côte d’Opale, Boulogne sur Mer). Ce choix de cursus m’a permis de me spécialiser sur l’écologie des écosystèmes littoraux, benthique et pélagique en étudiant leur diversité et leur fonctionnement.

 

Mon passage à POS3IDON lors de mon stage de Master 1, m’a permis de compléter mes connaissances sur le fonctionnement d’un bureau d’étude en m’apportant de la pratique. Lors de ma présence, j’ai travaillé sur le projet COEHCO et cela m’a permis d’apprendre à utiliser des outils comme QGIS et de perfectionner ma capacité de synthèse et d’analyse mais cela à surtout confirmer mon ambition de travailler pour l’étude des écosystèmes littoraux et plus largement des écosystèmes marins.

aa992cb6-5df7-483c-a281-f7dc697cd513_edi

Mathilde Charbonnelle