POS3IDON, les stagaires

Des stagiaires ont participé à l'aventure POS3IDON, voici un aperçu de leur travail :

  • Marine Georges, stagiaire de Doctorat chez POS3IDON, travail sur le développement de la thématique récifs artificiels.

  • Mathilde Charbonnelle, stagiaire de M1 chez POS3IDON, travail sur le projet CoEHCo.

  • Sacha Albert, stagiaire de L3 chez POS3IDON, travail sur le recensement de systèmes de vidéographie sous-marine.

  • Hannah Leruste, stagaire de M1 chez POS3IDON, travail sur deux dossiers réglementaires ZMEL.

  • Léanne Carpentier, stagiaire en 2ème année d'Ecole d'ingénieurs (INSA), travail sur la validation d'un modèle de ferme aquacole.

marine_georges_edited.jpg

Marine GEORGES (linkedin.com/in/marine-georges-b70b67166): Après un Master en Science de la mer (Parcours Exploitation des ressources vivantes côtières) à l’Université de Caen, j’ai poursuivi en doctorat génie civil à l’ESITC Caen. Mon travail de thèse porte sur les interactions entre le matériau cimentaire et le microphytobenthos et est réalisé dans le cadre du projet INTERREG MARINEFF (MARine INfrastructures EFFects) (2018-2022) visant à concevoir des infrastructures maritimes biomimétiques à des fins d’amélioration des écosystèmes côtiers de la Manche.
 
Mon passage à POS3IDON a été réalisé dans le cadre du parcours CPE (Compétence pour l’entreprise) visant à découvrir le monde de l’entreprise pendant une durée d’un mois au cours de la thèse. Cette immersion a permis de montrer l’adéquation entre le travail de recherche et l’activité de POS3IDON. J’ai pu travailler sur la réalisation d’un business model dans le but de développer l’activité de POS3IDON dans la thématique des récifs artificiels (R&D, marché, partenaires…). 

Marine Georges

Mathilde CHARBONNELLE (linkedin.com/in/mathilde-charbonnelle-2816b5201) : Après une Licence d’écologie et biologie des populations à l’Université de Picardie Jules Vernes à Amiens j’ai poursuivi mon cursus vers un Master Sciences de la mer parcours écologie marine et halieutique (Université du Littoral Côte d’Opale, Boulogne sur Mer). Ce choix de cursus m’a permis de me spécialiser sur l’écologie des écosystèmes littoraux, benthique et pélagique en étudiant leur diversité et leur fonctionnement.

 

Mon passage à POS3IDON lors de mon stage de Master 1, m’a permis de compléter mes connaissances sur le fonctionnement d’un bureau d’étude en m’apportant de la pratique. Lors de ma présence, j’ai travaillé sur le projet COEHCO et cela m’a permis d’apprendre à utiliser des outils comme QGIS et de perfectionner ma capacité de synthèse et d’analyse mais cela à surtout confirmer mon ambition de travailler pour l’étude des écosystèmes littoraux et plus largement des écosystèmes marins.

aa992cb6-5df7-483c-a281-f7dc697cd513_edi

Mathilde Charbonnelle

IMG_20211004_143016_edited.jpg

Sacha ALBERT (linkedin.com/in/sacha-albert-5a9630207) : Après un BTS Aquacole au Lycée de la Mer et du Littoral à Bourcefranc-le-Chapus (Charente-Maritime), j’ai poursuivi mon cursus vers une licence Sciences de la Vie parcours Biologie des systèmes marins à l'Université de La Rochelle (Charente-Maritime). L'ensemble de mon cursus professionnel et universitaire, m’a permis d'acquérir une solide expertise tant dans le secteur de l’aquaculture et de la gestion, à travers la réalisation de nombreux stages, que dans le domaine de la biologie marine tout particulièrement dans l'étude de l'écophysiologie marine et de l'écologie halieutique.

Mon passage à POS3IDON lors de mon stage de fin d'études de licence fut une expérience fort enrichissante, consolidant mon choix de parcours dans le domaine des sciences de la mer. Lors de ma présence, j’ai travaillé en lien avec le projet Prédation Mytilicole sur la rédaction d'une synthèse bibliographie portant sur les principaux systèmes de vidéographie sous-marine existant dans le cadre de la surveillance de la prédation sur les parcs mytilicoles en Bretagne Nord, ce qui me permis de perfectionner ma capacité de synthèse.

Sacha Albert

Hannah Leruste (https://www.linkedin.com/in/hannah-leruste-211418224) : Après une Licence de droit à l'université de Rennes 1, j'ai poursuivi mon cursus à Rennes avec le Master 1 Biodiversité, Écologie et Évolution (BEE) parcours environnement-droit. Ce master est unique en France en ce qu'il offre une double compétence à la fois juridique et biologiste. Cette formation me permet d'avoir une certaine maîtrise des logiciels scientifique, une connaissance du vivant complétée par une compétence solide dans le droit de l'environnement et ses branches satellites.

 

Mon expérience à POS3IDON, lors de mon stage de master 1, m'a permis de mettre en pratique mes connaissances en droit dans le cadre de ma mission qui consistait en la contribution des dossiers de demandes d'autorisation pour la création ou le renouvellement de ZMEL. Ce stage m'a également permis d'en savoir plus sur les écosystèmes marins notamment dans la rédaction des rapports de mission des diagnostics herbiers réalisés pour les projets de ZMEL. L'équipe de POS3IDON m'a également permis de renforcer ma maîtrise du logiciel QGIS, que j'avais commencé à développer en master 1, car j'ai réalisé des cartes afin de situer l'étendu de l'herbier sur la ZMEL ou encore pour localiser les mouillages.

Hannah_edited.jpg

Hannah Leruste

SYGAL---DELEGATION-DE-SIGNATURE-AU-PRESIDENT-DU-JURY-DE-SOUTENANCE-DE-THESE-d2d628ff-DIVER

Léanne CARPENTIER (linkedin.com/in/léanne-carpentier-4b77a01b8) : Après un cycle préparatoire intégré à l’INSA de Lyon, j’ai fait le choix de me spécialiser en Bio-Informatique et Modélisation (BIM). Cette formation pluridisciplinaire et généraliste se situe à l’interface entre sciences du vivant, informatique, mathématiques et statistiques. Ainsi, le parcours BIM me permet d’acquérir une maîtrise des outils de traitement de données et des langages de programmation dans le but de comprendre, d’analyser et d’optimiser les systèmes biologiques.

Mon passage à POS3IDON lors de mon stage de 2ème année de cycle ingénieur m’a été très bénéfique. En effet, en travaillant sur la validation d’un modèle de ferme piscicole dans le cadre du projet MOCAA, je me suis tout d’abord familiarisée avec les méthodes d’aquaculture et avec la théorie du DEB, avant d’étudier la sensibilité et la justesse du modèle codé sous R. Par ailleurs, j’ai eu l’opportunité de découvrir le fonctionnement d’un bureau d’étude, mais également de m’initier au domaine de la recherche. Cette expérience confirme mon attrait pour les écosystèmes marins et mon souhait de m’orienter vers la conservation de la biodiversité.

Léanne Carpentier